Paul-Virak Khuong

Doctorat en informatique et recherche opérationnelle

Comment optimiser l’exploitation des réseaux de distribution de colis? La thèse de Paul apportera des réponses précises à cette question. Bernard Gendron chapeaute le candidat au doctorat dans ses travaux.

En 2010, les Canadiens ont passé 114 millions de commandes en ligne, soit une augmentation de près de 20 % par rapport aux données de l’année précédente. Puisqu'une grande proportion de ces achats sont des biens matériels, le nombre de livraisons de colis de petites et moyennes tailles progresse invariablement lui aussi.

Les travaux de Paul cherchent à prouver qu’il est possible d’améliorer les réseaux de distribution à niveaux multiples afin de minimiser l’ensemble des coûts (véhicules, carburant, espace de stockage, etc.), tout en respectant les commandes des clients et les temps de livraison des colis. Se gardant de laisser filtrer avant l’heure les informations explicitement contenues dans sa thèse, Paul a bon espoir de répondre par l’affirmative à la prémisse.

« Les opérateurs [de réseaux] se fient principalement à des méthodes approximatives lors de l’assignation des trajets aux véhicules. Les méthodes d’optimisation que je développe permettront de réduire l’ensemble des coûts, en particulier les frais de transport », avance-t-il.

Les notions d’informatique et de mathématiques que Paul a intégrées depuis son arrivée au Département d’informatique et de recherche opérationnelle (DIRO) lui permettront de mieux concevoir et de développer des solutions tangibles. La recherche opérationnelle, par exemple, fournit des outils de modélisation et des approches méthodologiques qui aident à mettre au point des programmes d’application concrète.

« Notre univers change constamment. La recherche opérationnelle permet de développer des outils et des façons de faire pour mieux répondre, plus rapidement, à des problématiques de plus en plus complexes sur lesquelles interagissent de plus en plus d’acteurs », met-il en perspective.

La présence du Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT) au sein de l’UdeM a certes incité le titulaire de multiples bourses à poursuivre ses études de troisième cycle au DIRO.

Le directeur du CIRRELT, Bernard Gendron, supervise d'ailleurs les travaux de recherche de Paul.

« J’admire le fait que Bernard Gendron se penche parfois sur des questions en exploitant au maximum la théorie, et qu’il réussisse ainsi à mieux à répondre aux défis que posent certaines situations pratiques. J’espère un jour démontrer autant de polyvalence », admet-il.

À terme, Paul souhaite mettre sa créativité au service d’une jeune entreprise dans la résolution de problématiques non traditionnelles, en recherche et développement. Il espère aussi être en mesure de cultiver au maximum le potentiel de la recherche opérationnelle et les affinités – qu’il dit parfois trop peu exploitées – avec les multiples domaines connexes de la discipline, telle la gestion.